L’intelligence collective : comment mieux collaborer


Sommes-nous condamnés à l’intelligence individuelle et à l’incapacité collective ? Quelles sont les conditions pour que les hommes, intelligents individuellement, deviennent plus intelligents collectivement au lieu de rester collectivement peu efficaces.  Cf. les entreprises, les organisations, les gouvernements et les conseils municipaux, généraux, régionaux qui ont parfois bien du mal à optimiser leur fonctionnement, leur vivre ensemble !

Les réponses à ces questions sont théoriques ; elles peuvent avoir d’énormes conséquences pratiques.

Elles peuvent, par exemple, aider les entreprises, les organisations et les collectivités locales à devenir plus performantes et même aider les sociétés à résoudre leurs problèmes de manière plus efficace.

Des exemples connus de l’intelligence collective, comme l’encyclopédie Wikipédia générée par l’utilisateur et la façon dont Google a recueilli des pages Web pour répondre aux requêtes des utilisateurs ne sont pas la fin de l’histoire, mais seulement le début !

L’intelligence collective (IC) peut être mise au profit d’un changement de culture organisationnelle, d’une résolution d’un problème particulier ou du partage et de la création de nouvelles connaissances.

Développer l’intelligence collective, c’est améliorer les conditions de fonctionnement des discussions au sein d’un groupe de personnes afin que les idées qui en ressortent soient donc innovantes, et surtout que chacun se sente co-auteur de son présent et de son avenir.

Il s’agit de faire en sorte que chacun contribue au mieux et se sente partie intégrante du groupe, et que chacun ait conscience que les autres membres participants ont tous leur place dans le groupe.

Conclusion

Les apports de l’intelligence collective ne sont plus à démontrer, tant pour les collaborateurs que pour les équipes dirigeantes. Les retours d’expérience sur la technique de réflexion collective Synergy4 permettent d’en­visager son déploiement à large échelle.

Il s’agit dorénavant pour les entreprises de définir les modalités dans lesquelles l’intelligence collective peut s’exprimer, en articulation avec le cadre managérial de l’entreprise. Beaucoup d’entre elles hésitent à se lancer dans cette démarche, estimant trop important l’effort à fournir pour assurer une évolution en profondeur des pratiques.

Une approche pratique donnera rapidement des résultats tangibles. Partant de la réalité de l’entreprise, il s’agira simultanément d’améliorer le fonctionnement hiérarchique, tout en développant la pratique de la co-construction des nouvelles solutions selon une approche totalement sécurisante pour la direction et les managers. Les acteurs de l’entreprise comprendront alors qu’il est possible de travailler autrement. On rejoint alors la notion de QVT (Qualité de vie au travail) dont on sait que son élévation est toujours source de performance pour l’entreprise.

A propos management21

Coaching de direction Transformation d'entreprise Facilitateur en déploiement de l'intelligence collective Conférencier en intelligence collective
Cet article, publié dans Coopération, Intelligence collective, Management, Réflexion collective, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’intelligence collective : comment mieux collaborer

  1. Ping : L’intelligence collective : intelligence de la complexité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s