Les cadres et l’intelligence collective


Aujourd’hui, tout le monde le reconnait : l’entreprise française doit évoluer, pour améliorer sa performance, faire évoluer les relations et, accessoirement, intégrer la génération Y. Autrement dit, devenir agile, transparente et innovante.

L’intelligence collective est un moyen souple, non préscriptif et économique pour évoluer. Faisant appel exclusivement à la ressource interne, elle peut être déployée au rythme et sur les axes choisis. Elle permet de rapprocher les « je » et le « nous ».

Voici trois questions simples à se poser, en particulier pour un cadre ; les réponses donneront un éclairage sur les progrès à faire :

  • est-ce que je m’amuse ?
  • est-ce que j’apprends ?
  • est-ce que j’ai l’impression d’être reconnu et valorisé ?

Si le cadre, rouage essentiel de l’organisation et de son efficacité, ne répond pas « oui » à ces trois questions, alors il est grand temps :

  • pour l’entreprise, de regarder du côté de l’intelligence collective,
  • pour le cadres, de proposer ses compétences et son expérience à d’autres !

Car je parierai qu’ils ne feront pas de vieux os dans une organisation qui fait si peu cas d’eux ! A moins, ce qui m’étonnerait, qu’ils fassent partie des passagers clandestins !

A propos management21

Coaching de direction Transformation d'entreprise Facilitateur en déploiement de l'intelligence collective Conférencier en intelligence collective
Cet article a été publié dans Coopération, Intelligence collective, Management, Motivation. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s